Colonisation compromise



Et tandis que se prépare la reconquête des systèmes humains, le Collectif G+ continue son programme de colonisation robotisé, consistant à déployer des nuées de drones dans de nouveaux systèmes, afin qu’ils puissent repérer les conditions de vie optimales pour le peuple des clones. Une fois ces conditions rassemblées, les drones bâtissent les infrastructures de colonies automatisées, qui permettront plus tard aux G+ de s’établir rapidement dans leur nouvel habitat.
Dans le système Miranda, tout s’est bien passé et deux stations flambant neuves sont opérationnelles au sein d’une ceinture d’astéroïdes riche en minerais. Mais les drones G+ n’ont pas poussés plus loin leur étude préliminaire, et n’ont pas remarqué une colonie humaine déjà présente, dans l’ombre de Mieska, une géante gazeuse. Malheureusement pour le Collectif, les habitants de la station Petra IV sont des vassaux des Phalon, et le premier réflexe de leurs chefs a été d’appeler leurs maîtres à l’aide.

La 68ème flotte de représailles Phalon émerge ainsi aux abords de la station orbitale, tandis que la Force à long rayon d’action Ganesha escorte les premiers colons G+ vers leur nouveau foyer. Une ceinture d’astéroïdes sépare les forces en présence, et tandis que les senseurs s’affolent des deux côtés, la bataille s’avère inévitable…

68ème flotte de représailles Phalon
Objectif principal : Destruction de la flotte ennemie
Objectif secondaire : Protection de la station Petra IV

Composition de la flotte :
  • 3 protecteurs classe Phyaa
  • 3 protecteurs classe Tyaph
  • 2 protecteurs classe Phuun
  • 2 protecteurs classe Dinth
  • 2 protecteurs classe Silith
  • 2 guerriers classe Tsaara
  • 1 guerrier classe Huulth
  • 1 grand guerrier classe Ptath
La station Petra IV fournie :
  • 1 escadrille de chasseurs Nith
  • 1 escadrille de chasseurs lourds Tuus

Force à long rayon d’action Ganesha
Objectif principal : Destruction de la flotte ennemie
Objectif secondaire : Protection des nouvelles colonies

Composition de la flotte :
  • 1 porte-nef lourd classe Kajna
3 escadrilles de chasseurs Mijna
1 escadrille de chasseurs à long rayon d’action Najna
  • 2 porte-nefs légers classe Brima
1 escadrille d’intercepteurs Avna
  • 1 croiseur de bataille classe Garuda
  • 1 croiseur lourd classe Dreda
  • 1 croiseurs légers classe Prana
  • 2 destroyers classe Mahida
  • 2 frégates classe Drina
Les deux colonies G+ fournissent :
  • 1 Faisceau classe 2

Tour 1


L’initiative est au Phalon, qui laisse le G+ commencer son déploiement.

La flotte du Collectif se scinde en deux ; Les porte-nefs se placent en position non loin des colonies et la protection de leurs Faisceaux, le gros de la flotte se fragmente en petits groupes et s’engage dans la ceinture d’astéroïdes.

La flotte Phalon reste groupée et commence à contourner la zone centrale de la ceinture d’astéroïdes, à part les Tyaph qui restent à proximité de la station Petra IV.


Malgré la distance, les premiers tirs commencent au Tour 1! Le Phalon a modulé ses armes en longue portée, et concentre ses tirs sur les unités lourdes G+. Les Dinth et le Ptath engagent ainsi le vaisseau de bataille classe Garuda, les Phyaa engagent le croiseur lourd ennemi.
Les escadrilles d’intercepteurs G+ ont été déployées mais un tir de barrage des Tyaph réduit leur nombre d’entrée de jeu. Les porte-nefs légers du Collectif engagent de leur côté les escadrilles de Petra IV mais sans succès.

Tour 2

Initiative au Phalon, mais le G+ joue une carte atout tactique lui donnant l’avantage. Le Phalon est obligé de jouer en premier et programme ses déplacements pour éparpiller ses forces. Le G+ garde ses propres unités en retrait.



Dogfight du côté des escadrilles déployées, les systèmes de défense des porte-nefs Brima appuient les intercepteurs, tandis que les chasseurs Mijna du porte-nef lourd Kajna détruisent les protecteurs Tyaph.
Le vaisseau de bataille Garuda perd ses Packs en se faisant pilonner de tous les côtés, mais ses Grasers restent opérationnels et entament les premiers niveaux de la carapace du Ptath. Les unités de reconnaissance Phalon sont balayées par les tirs des frégates G+.


Tour 3

Initiative au Phalon, qui agit en premier. Avec sa flotte réduite de moitié et une force adverse préservée, le joueur Phalon redéploie ses unités pour concentrer ses tirs de pulseurs contre les vaisseaux encore intacts. De son côté, le joueur G+ se regroupe à portée des Faisceaux des colonies.

Grosse malmoule aux dés sur les tirs de Pulseurs! Le croiseur de bataille se prend un véritable déluge de tir, mais rien ne touche ses systèmes embarqués. Le croiseur lourd en prend par contre pour son grade et se retrouve sans propulsion et avec un Pack comme seule arme. Les porte-nefs sont également envoyées ad patres en tentant d’approcher de la station Petra IV.

Les destroyers de classe Mahida s’interposent entre le porte-nefs lourd et les Silith qui ont modulées leurs Pulseurs en portée courte. Le Ptath essuie encore les tirs du croiseur de bataille G+, mais sa carapace tient le choc.


Tour 4

Initiative au G+. Bien que le chemin vers Petra IV soit ouvert, les unités Phalon rescapées sont encore puissantes, les Grasers entament efficacement les carapaces ennemies, mais peinent face aux grosses unités. Le joueur G+ redéploie pour encercler le Ptath, qui reste la principale menace.

Le grand guerrier Ptath justement, fait route vers les colonies du Collectif et dispose toujours de la majorité de ses Pulseurs, reconfigurés en courte portée. Malgré tout, la malmoule frappe encore, et seules des unités légères sont malmenées.



Le croiseur de bataille Garuda se débarrasse du dernier Dinth qu’il avait sur le dos, et concentre son tir sur la poupe du Ptath. Dans le même temps, les destroyers et les dernières escadrilles G+ engagent également le bestiau, qui finit par se briser sous les nombreux tirs.


Tour 5

Au 5ème tour, finalement les forces sont équilibrées. Le Collectif G+ dispose de son croiseur de bataille, mais tellement endommagé qu’il ne pourra pas tenter la traversée de la ceinture d’astéroïdes pour traquer les unités ennemies. Avec un guerrier Huulth et un Tsaara encore pleinement fonctionnels, le joueur Phalon dispose en outre de quelques unités endommagées, mais capables de frapper durement les destroyers et le porte-nef lourd G+, lui aussi un peu en vrac.

L’initiative est au Phalon, qui engage ses forces restantes mais reste à prudente distance des Faisceaux de classe 2 des habitats G+. Modulés en longue portée, les Pulseurs en finissent avec le croiseur de bataille ET le porte-nefs lourd.

La victoire va ainsi au Phalon, tandis que les destroyers Mahida sautent en PRL pour rapporter la triste nouvelle de la perte du système Miranda, et la dangereuse proximité de l’ennemi.


Face à une force Phalon de moyenne puissance, le Collectif G+ peine un peu mais parvient à équilibrer le rapport de force grâce à la technologie graser, plus efficace que les classiques faisceaux, mais dont les plus grosses classes de rayons sont coûteuses (d’où les contrôles de tir limités). Les escadrilles de chasseurs s’avèrent indispensables en nombre important, mais il faudrait aménager au moins un porte-nef en atelier de réparation afin de ne pas sacrifier trop vite cet atout.
Côté Phalon, la carapace reste une défense redoutable contre les flottes humaines, et l’atout tactique des Pulseurs est indéniable. Mais contre une puissance de feu conséquente, les unités légères sont trop rapidement décimées. Le remplacement de plusieurs protecteurs par un porte-nef et des escadrilles de chasseurs lourds semble être une solution pour réduire le coût et augmenter l’efficacité.